Solliciter une assistance à l’inclusion dans l’emploi

Personnes concernées

Vous pouvez prétendre à un accompagnement par un assistant, si vous bénéficiez

  • du statut de salarié handicapé ou 
  • du statut de salarié en reclassement externe;

et que vous êtes ou que vous serez engagé par un employeur du secteur privé

  • dans le cadre d’une mesure en faveur de l’emploi d’au moins 12 mois ou
  • sous contrat de travail d’au moins 12 mois.

Démarches

Si vous voulez bénéficier d’une assistance à l’inclusion, vous devez avec votre (futur) employeur et l’assistant/le service d’assistance, faire une demande d’assistance auprès de l’ADEM (info.inclusion@adem.etat.lu)

La demande mentionne :

  • les données :
    • de l’employeur : nom, forme, siège, secteur d’activité, effectif du personnel de l’entreprise, …
    • du salarié : nom, prénom, âge, domicile, missions, type de handicap du salarié handicapé, ou incapacité du salarié en reclassement externe, …
    • de l’assistant agréé (personne physique) et, le cas échéant, le service d’assistance agréée (personne morale) choisi : nom, prénom ou n° RCS, …
  • la description des problèmes qui se posent dans la relation de travail.

Le requérant doit joindre à sa demande :

  • une description de poste avec le taux d’occupation ;
  • une copie de la mesure en faveur de l’emploi ou du contrat de travail de droit luxembourgeois.

La demande doit être signée conjointement par les trois parties impliquées.

L’ADEM traite, évalue et statue sur les demandes d’assistance introduites par les bénéficiaires potentiels. Elle accompagne le salarié et l’employeur dans leurs démarches et s’occupe de la prise en charge des prestations de l’assistant/du service d’assistance.

En cas d’accord, l’assistance à l’inclusion est entièrement prise en charge par le Fonds de l’Emploi..            

Missions de l'assistant

  1. Évaluer la situation de travail et décrire les problèmes et les besoins spécifiques du salarié handicapé ou en reclassement externe sur son lieu de travail.

  2. Identifier les besoins de l’employeur et du personnel de l’entreprise notamment en ce qui concerne la préparation, l’information et la sensibilisation relatives à la situation de handicap ou de l’état de santé et, le cas échéant, les besoins particuliers du salarié handicapé ou en reclasse­ment externe en vue d’une inclusion durable.

  3. Établir un projet individualisé d’inclusion contenant un programme de travail détaillé avec un échéancier des actions à réaliser précisant le nombre d’heures, la durée et la périodicité de l’assistance.

  4. Rédiger des déclarations trimestrielles et des rapports annuels détaillant l’évolution de la situation du salarié handicapé ou en reclassement externe sur son lieu de travail et reprenant les actions réalisées.

  5. Rédiger un rapport final contenant vos conclusions ainsi que les actions recommandées après la fin de l’assistance. Ce rapport doit être remis à l’ADEM endéans un délai de deux mois après la fin de l’assistance.

Durée et périodicité de l'assistance

Le nombre d’heures est fixé par rapport à la durée du contrat de travail et de la mesure en faveur de l’emploi de l’ADEM:

  • max. 150 heures pour un contrat de travail ou une mesure de l’ADEM en faveur de l’emploi entre 12 et moins de 18 mois;
  • max. 225 heures pour un contrat de travail ou une mesure de l’ADEM en faveur de l’emploi entre 18 et moins de 24 mois;
  • max. 300 heures pour un contrat de travail ou une mesure de l’ADEM en faveur de l’emploi d’au moins 24 mois.
 

Dernière mise à jour