au secours

Essai

sous titre

des services publics de l’emploi concernant l’accompagnement commun de la transformation du monde du travail de la Grande région

La transformation du monde du travail (numérisation, mondialisation, décarbonation de l’économie, méthodes de travail agiles et autres défis) exige une nouvelle focalisation sur les compétences des personnes. La pandémie a accéléré ces évolutions. En plus de l’expertise professionnelle, un état d'esprit flexible et des méthodes de travail agiles sont nécessaires.

Dans la Grande Région, le besoin de main-d'œuvre qualifiée se fait clairement sentir sur l’ensemble des territoires et dans de nombreux secteurs. Le vieillissement démographique, visible au-delà des frontières, accroît ce phénomène.

La Grande Région devra préserver et améliorer son attractivité en tant qu'espace économique en renforçant le maintien de main-d'œuvre (qualifiée) de manière transfrontalière et en promouvant des conditions de vie et de travail modernes.

La coopération des services publics de l'emploi de la Grande Région en vue d’attirer et de former du personnel qualifié prend ici de plus de plus d’importance.

Les services publics de l’emploi sont des interlocuteurs de confiance sur le marché de l'emploi transfrontalier. Grâce à des offres de services communes concrètes, ils soutiennent le maintien de la main-d'œuvre (qualifiée) au sein de la région. 

Missions principales et coopération dans le cadre d'EURES Grande Région          

Les axes principaux de coopération sont :

(i) Échange d'information / transparence sur les métiers en tension sur les marchés de l'emploi

Les services publics de l'emploi de la Grande Région s'informent mutuellement, de façon partenariale, sur les évolutions des métiers et des secteurs et recherchent ensemble des approches pour couvrir les besoins de main-d'œuvre qualifiée au niveau transfrontalier. Dans ce contexte, les nouvelles technologies (notamment dans le domaine des énergies alternatives) font l'objet d'une attention particulière.

Le travail initié par le groupe de travail EURES "Diagnostic partagé des métiers en tension", dans lequel les services publics de l'emploi ainsi que d'autres organisations partenaires de la Grande Région sont représentés, doit être poursuivi.

À la frontière franco-allemande, les services de placement transfrontalier constituent également une bonne source d'information et une coopération fructueuse pour garantir un équilibre sur les deux marchés de l'emploi.

Les salons de l'emploi / jobdatings transfrontaliers avec des entreprises issues des différents pays peuvent, par exemple, accompagner la reprise d'emploi ou les nouvelles implantations d’entreprises. Dans la région franco-germano-luxembourgeoise ("Saar-Lor-Lux"), le salon de l'emploi interrégional de la Grande Région est organisé chaque année avec succès (en présentiel ou en ligne), avec des employeurs sarrois, français et luxembourgeois de différents secteurs et qui ont un besoin important de main-d’œuvre.

[FM1]

Les demandeurs d’emploi sont informés et accompagnés dans leur projet de mobilité professionnelle par les conseillers (EURES) des agences de l’emploi de part et d’autre des frontières.

ii) Accompagnement des entreprises de la Grande Région dans leurs besoins de main-d’œuvre (qualifiée) via une coopération accrue

L'objectif est d'obtenir de plus en plus de formations communes afin de faciliter l'accès à l'emploi dans les pays concernés.

 

Outre les offres de formation transfrontalières dans les secteurs qui expriment un besoin de main-d’œuvre (par ex. dans le secteur de l’entreposage et de la logistique), l’approche développée en Allemagne consiste à soutenir les salariés (y compris les travailleurs frontaliers) dans l'adaptation de leurs qualifications au sein des entreprises. C'est l'approche qui sera adoptée à l'avenir au Luxembourg („Skills Plang“).

 

Les services publics de l'emploi échangent régulièrement des informations sur les mesures concrètes. Pour cela, le séminaire transfrontalier peut être utilisé comme format d'échange et doit être organisé chaque année de façon alternée par les services publics de l'emploi de la Grande Région.

Dernière mise à jour